Netcoblog - La rentrée scolaire

Aujourd'hui , la fameuse rentrée scolaire...

Quelques éléments pour préparer cette reprise : nouvelle année scolaire, nouveaux espoirs, nouveaux projets, nouvelles résolutions... Qu’en est-il des attentes ?

Les parents souhaitent que leur enfant soit heureux dans sa nouvelle classe, travaille de son mieux et réussisse scolairement. Leur participation et leur rôle sera fondamental.
Les enfants imagineront leur nouvel enseignant, et penseront peut-être à la fin des vacances, synonyme de reprise d’un rythme scolaire plus contraignant.
Les copains, les copines ...
Principale interrogation et source de stress pour les enfants, l'espoir de retrouver les mêmes « copains et copines » que l'année précédente.
Pas de panique, si ce n’est pas le cas, votre enfant s’adaptera. Il se fera d'autres camarades. Parlez-en avec lui, encouragez-le en lui rappelant qu'il pourra inviter ses nouveaux amis à la maison. Soyons encourageants et positifs :
"Ne t'inquiète pas, tu es une petite fille aimable, un gentil petit garçon... J'ai confiance en toi... tu vas te faire de nouveaux amis... même si cela te demandera un peu de temps.
Tu vas y arriver, j’en suis sûr, n'hésite pas à me dire si tu as peur, si tu es malheureux ou si tu es triste. Nous en parlerons ensemble. » Evitons les phrases anxiogènes toutes faites :
« Allez ! Ne t’inquiète pas, tu es un grand (une grande) maintenant... ».

Les activités périscolaires

Avec la rentrée revient le temps des inscriptions aux activités périscolaires. Attention, les enfants ont besoin de temps réservé au JEU, seuls, en famille ou avec leurs amis.
Les inscrire à des activités extra-scolaires est une bonne idée. Cela leur permet de faire de nouvelles découvertes dans des domaines très variés mais, n'oublions pas que ces activités sont souvent très encadrées Ils apprennent plus qu'ils ne se détendent... pensez-y.
La semaine de quatre jours est dense, ils ont besoin de décompresser. Les enfants sont quelques fois "surchargés" d'activités périscolaires... Leur temps "libre" se transforme quelquefois en une course, le mercredi, pour pouvoir enchaîner le judo, le foot, la musique ou uniquement le centre de loisirs.... Pensons à leur réserver du temps que pour eux, avec nous ou sans nous, pour ne rien faire.

Trop de jouets empêche l'enfant de jouer

Attention à l'hyper-parentalité, attention à la charge mentale chez l'enfant, évitons d'être des "parents hélicoptères" ou les "parents drones"… Des parents qui se sentent investis d’une mission éducative telle qu’ils mènent parfois leur famille au burn out.

Allégeons l’agenda de ministre de nos enfants ! Les activités péri-éducatives, nous l’avons vues sont intéressantes, mais pas essentielles. La maîtrise de la lecture est indispensable pour réussir sa scolarité. Dans l’emploi du temps de nos enfants, ménageons-leur un moment pour rêver, pour paresser, pour jouer, pour dessiner, pour se détendre, et lire librement. Les enfants en ont besoin.
Pour aimer lire, lisons-leur des livres rigolos, tendres, des histoires qui font rêver, qui donnent envie d’y revenir... Vivons des moments de lecture, de plaisir partagé. Un livre, c’est comme les endives, si on goûte et que l’on n’aime pas ça, on ne devrait pas être obligé de finir l’assiette... La lecture ne devrait jamais être imposée, contrainte, elle doit toujours être un choix, une volonté, une liberté, un plaisir.
Autre résolution, les écrans ... Trop de tablette est mauvais pour sa santé.
Après 6 ans, les écrans, les tablettes, les ordinateurs ne sont pas dangereux pour les enfants s’ils sont utilisés avec modération et pondération. C’est encore une histoire d’éducation. Lorsqu’on est dans la rue avec un enfant, on ne le laisse pas traverser tout seul. Les parents sont responsables, pas les enfants. Les jeux vidéo, les smartphones, le sucre, l’alcool pour les adultes sont des addictions dangereuses pour la santé lorsqu’ils sont consommés sans modération.
Chez l’enfant, l’écran fonctionne comme une drogue.

Quand les écrans sont une drogue.

Les enfants surexposés aux écrans entre zéro et six ans présentent des retards de langage. Leur surexposition nuirait même au développement cérébral. Une forme « d’autisme » pourrait apparaître. L’écran serait pour les parents la « tétine » d’aujourd’hui. Ils l’utilisent parfois pour calmer les « petits » énervés. Les a-t-on prévenus des risques sanitaires ? Ces tout-petits ne sont pas socialisés, ils se comportent un peu comme des « enfants sauvages », isolés dans leur bulle. Scotchés à l’écran, ils ne prennent pas l’habitude d’être en relation avec les autres, d’accepter les principes de réalité et de frustration. Qu’ils ou qu’elles jouent à la poupée, aux Kapla, aux petites voitures, qu’ils rêvent, dessinent, s’ennuient jusqu’ à 6 ans. Boris Cyrulnik l’affirmait en mars 2018 lors des assises de l’école maternelle : "Pas d'ordinateur ni de tablette pour les moins de 6 ans".
Seule tablette autorisée, la tablette de chocolat !
La nature des enfants : le jeu

Un enfant n'est pas un « adulte en miniature ». Il se construit petit à petit, et pour cela, il a besoin de jouer. Il apprend aussi par l’exemple de ses parents. Le goût de l’effort s’apprend en observant ses parents.
« Les enfants apprennent plus en observant qu’en écoutant. »
Il a particulièrement besoin de temps, d'échanges sociaux, de relations, d’amour, de pouvoir partager avec ses parents autre chose que du stress et des trajets les jours de repos. Ces moments de plaisir vécus avec ses proches renforceront considérablement son "estime de soi".
Un peu de philosophie pour finir cette chronique :
« Les jeux des enfants ne sont pas des jeux, et il les faut juger en eux comme leurs plus sérieuses actions. » Montaigne

« Le JEU, c’est le travail de l’enfant, c’est son métier, c’est sa vie. » Pauline Kergomard

« CHAQUE ENFANT APPREND PAR L’EXEMPLE »
Dorothy LAW NOLTE

Bonne rentrée à tous !
Pascal Dumas

Le 01/09/2020 à 06:33
Retour aux articles

Derniers articles publiés :

La classe à la maison

La classe à la maison

Parents et soutien scolaire

Lorsqu’un papa ou une maman veut aider scolairement son enfant, voici ce qui se passe quelquefois .... Le parent ne comprend pas que son enfant n’y arrive pas, il perd patience, s’énerve. Pourquoi ? La difficulté, le retard scolaire de son enfant résonne comme l’écho de sa propre histoire scolaire, de ses propres difficultés vécues il y a longtemps.

Le 09/04/2020 à 20:10

L'indispensable formation d ...

L'indispensable formation des enseignants ...

Réduire la fracture scolaire et sociale

"Il ne suffit d’offrir des tablettes, même en chocolat, pour que l’école entre dans l’ère du numérique !
Les enseignants sont la clé de voûte de cette problématique. Pas de numérique sans le concours des enseignants.

Le 26/12/2019 à 15:54

Des livres à moins d'un euro

Des livres à moins d'un euro

Lire, c’est partir

Un site extraordinaire à connaître !!!
Les livres reviennent à moins d’un euro avec les frais de port.
Vous pouvez aussi commander des CD et des livres audio. Un site idéal pour les enseignants qui veulent récompenser les élèves, leur offrir des livres pour les anniversaires...

Le 26/12/2019 à 15:16

Le rôle des parents

Le rôle des parents

Indispensables parents

Le rôle des parents est fondamental dans la réussite scolaire de leur enfant. Il est indispensable de communiquer directement avec eux afin de les sensibiliser et de les informer. Répétons-le encore, l’école ne peut rien sans les parents, les parents ne peuvent rien sans l’école.

Le 17/11/2019 à 13:52

Rendez-vous sur le Psychoblog pour obtenir les précieux conseils d'un pédopsychiatre.

Consultez le ici !